Chef Louis Festa – Restaurant Les Singuliers

Chef Cuisinier

Nouvelle figure parmi nos têtes de Caviar : Chef Louis Festa – Restaurant Les Singuliers.

Racontez-nous votre histoire et votre parcours de restaurateur en quelques mots 

J’ai suivi une formation cuisine à Ferrandi Paris, un bac pro en alternance pendant 3 ans. Ensuite, j’ai voulu prendre une direction vers les restaurants étoilés pour mettre en application ce que j’avais appris à l’école. Depuis je n’ai pas quitté les restaurants étoilés. Je suis allé travailler chez Stéphane Gaborieau, Jacky Ribault, que des chefs patrons qui avaient le sens de la cuisine conviviale et c’est la ligne directive que je prends aujourd’hui. 

Qu’est-ce qui a inspiré le nom de votre établissement ? 

Le Restaurant Les Singuliers, ce n’est pas seulement un nom de chef ou un lieu, c’est tout l’écosystème que l’on peut retrouver autour de l’établissement. Cela prend en compte les producteurs locaux, les vignerons, les artisans.. Toute personne qui a travaillé sur le projet de près ou de loin est une personne singulière. L’idée était vraiment d’axer ce nom sur quelque chose qui nous ressemble, d’unique et d’atypique. 

Comment caractérisez-vous votre cuisine ? 

Je la caractérise de cuisine moderne qui évolue dans l’air du temps, accès sur les végétaux. 

Parlez-nous de la première fois où vous avez dégusté du caviar. 

J’avais 12 ans, c’était chez mes grands-parents à Noël. La tradition était qu’ils commandaient un petit coffret de foie gras, caviar.. Forcément au début c’est très iodé et salin donc on ne l’apprécie pas du premier coup. Puis, plus on goûte, plus on évolue, plus on apprend et donc on apprécie son goût davantage. 

Comment avez-vous découvert le Caviar de Neuvic ?

J’ai découvert le Caviar de Neuvic avec l’ancien chef avec qui je travaillais Jacky Ribault. 

Avez-vous déjà goûté du caviar Beluga ou Osciètre ? Quelles sensations ? Une préférence particulière ?

Ma préférence se tourne sur l’Osciètre ! La texture des grains, la petite note noisette légèrement iodée… En comparaison avec le Béluga, je trouve qu’il est plus iodé et plus gras ce qui peut être plus difficile à déguster. Finalement, l’Osciètre est selon moi le caviar par excellence. 

Quelles astuces conseillez-vous pour la dégustation de caviar ? 

De l’associer, de le cuisiner, de le travailler. Par exemple, j’adore cuisiner l’asperge Caviar Osciètre !

Chef Louis Festa – Restaurant Les Singuliers


x

S'inscrire

Mot de passe perdu