Chef Valentin Krawczyk – Ła Table Cachée par Michel Roth

Chef Cuisinier

Nouvelle figure parmi nos têtes de Caviar : Chef Valentin KrawczykŁa Table Cachée par Michel Roth. Un restaurant niché au 5ème étage du BHV Marais sous une proposition de cuisine traditionnelle avec quelques traits contemporains.

Racontez-nous votre histoire et votre parcours de restaurateur en quelques mots

Mon parcours de restaurateur a débuté dans des établissements remarquables, parmi lesquels je vais en citer seulement deux. J’ai commencé au sein du palace Park Hyatt Paris-Vendôme chez Monsieur Jean-François Rouquette, établissement doté d’une étoile au Guide Michelin – Restaurant “Pur”. Ensuite, j’ai eu l’opportunité de travailler aux côtés de Monsieur Arnaud Nicolas, meilleur ouvrier de France, qui m’a transmis son savoir-faire en tant que chef et entrepreneur.

Qu’est-ce qui a inspiré le nom de votre établissement ? 

D’abord, c’est cet espace qui nous a captivés, suscitant en nous l’idée de créer une table secrète au 5ème étage. Nous avons imaginé découvrir cette table cachée et même la partager avec nos proches, trouvant ce concept très attrayant. L’idée d’avoir ce joyau secret avec une vue exceptionnelle nous a immédiatement séduits. Notre terrasse est particulièrement remarquable, surtout durant l’été. Ainsi, c’est un moment suspendu au 5ème étage d’un grand magasin, une réussite dans un modèle gastronomique.

Comment caractérisez-vous votre cuisine ? 

Notre cuisine se caractérise par l’utilisation de produits aux saveurs authentiques et prononcées, avec une approche technique sur laquelle nous travaillons en étroite collaboration avec nos équipes. Elle vise à offrir des plats savoureux, toujours clairs et facilement identifiables, tout en mettant en avant une touche contemporaine à travers diverses initiatives créatives que nous explorons ensemble. Nous n’hésitons pas à expérimenter, à rechercher de nouveaux produits, voire à goûter des ingrédients peu conventionnels pour stimuler notre créativité

Parlez-nous de la première fois où vous avez dégusté du caviar. 

L’occasion de déguster du caviar s’est présentée pendant ma période d’apprentissage, alors que j’étais en charge des amuse-bouche. Ce moment reste gravé dans ma mémoire car quelque chose de particulier s’est produit. J’ai été immédiatement séduit par sa délicatesse, sa texture grasse et sa longueur en bouche, avec cette note iodée distincte qui se dégageait

Comment avez-vous découvert le Caviar de Neuvic ?

Ma découverte du Caviar de Neuvic s’est faite à travers des échanges lors de salons hôteliers, des séances de dégustation et des événements gastronomiques réunissant des chefs. C’est une maison que je considère profondément engagée dans une démarche éco-responsable, inscrivant ainsi sa production dans un cercle vertueux, comme je l’ai évoqué précédemment. Leur philosophie est louable et le produit est remarquablement bien élaboré.

Avez-vous déjà goûté du caviar Beluga ou Osciètre ? Quelles sensations ? Une préférence particulière ?

J’ai eu l’occasion de déguster à la fois le caviar Béluga et l‘Oscietre. Personnellement, mes préférences vont vers le Béluga, un caviar d’une grande élégance avec une longueur en bouche remarquable. Il se savoure de manière pure, sans artifice, accompagné simplement d’un élément de mise en valeur, tel qu’un blinis. Une fine touche complémentaire pourrait être une tuile légère, comme un sablé ou une tuile au chocolat blanc, pour sublimer l’expérience.

Quelles astuces conseillez-vous pour la dégustation de caviar ?

Selon moi, la meilleure façon de déguster le caviar est en le mariant à un excellent champagne à la fine effervescence, tout en étant entouré des bonnes personnes avec qui partager cette expérience gustative.

  


x

S'inscrire

Mot de passe perdu